Bannière cafcom.net

Accueil > Musique > Kantika espiritualak, Saint-André de l’Europe

Kantika espiritualak, Saint-André de l’Europe

Publié le 29 septembre

Invité par Bertrand Ferrier à fêter ses 20 ans à la tribune de l’orgue de Saint-André de l’Europe (pour le meilleur et pour le pire, en ce qui concerne ses relations avec les autorités zécclesiastiques) je devais proposer une musique.

Du hautbois, donc, parce que même si je n’en joue plus beaucoup ça reste l’instrument avec lequel je suis le moins maladroit. Et choix de musique difficile, parce que plein d’autres musiciens seraient présents, et d’une autre envergure que moi.

Donc :
 pas de musique classique, ou du moins de tube classique qui pourrait donner à entendre qu’à l’évidence je ne suis pas Maurice Bourgue, Heinz Holliger ou Hélène Devilleneuve (j’espère qu’elle me lit) ;
 pas de musique bretonne (j’adore la musique bretonne) parce qu’il y en aurait déjà avec la bombarde de Jean-Michel Alhaits (mais finalement il n’est pas venu) ;
 pas d’improvisation, parce qu’il y aurait aussi Pierre-Marie Bonafos qui est un improvisateur professionnel de métier, et que je ne voulais pas risquer la mise en parallèle ou comparaison, bien que ledit Pierre-Marie soit l’homme le plus amical et large d’esprit qui soit dans le monde musical.

J’ai alors proposé à Bertrand de jouer quelques cantiques basques anciens, qui sont beaux, que personne ne connaît, techniquement sans difficulté, et dont je savais pour les avoir déjà joués qu’ils rendent très bien dans une église. Et que la Haute-Soule est mon pays de cœur.

— Ouais, mais ils sont presque toujours dans la même structure ternaire, et dans la même tonalité, ça va être ch. On va en garder deux et improviser entre les deux.
— Euh... tu es sûr ?
Ça c’était le mardi ; j’ai rêvé de basqueries et d’improvisation toutes les nuits jusqu’au samedi jour du concert.

Bon, finalement ça s’est plutôt bien passé. L’avantage avec la musique populaire c’est que même si ton jeu de hautbois manque un peu de finesse (et la prise de son brute de caméscope de la vidéo n’est pas à l’avantage de la sonorité et des nuances, même si comme d’habitude c’est beaucoup mieux au casque), non seulement ça passe, mais c’est dans l’esprit : hautbois, bombarde ou gaïta, instruments frères.

 

Voir aussi Kantika espiritualak, le film.