Bannière cafcom.net

Accueil > Haute-Soule > Dolmen

Dolmen

Publié le 25 novembre

Je me souviens que ce jour-là on avait (ou plutôt, je, avec l’assentiment de Madame et Fifille) l’intention de tenter l’ascension du Pic des Vautours, le point culminant du massif des Arbailles. Je me souvenais avoir lu que c’était une balade assez difficile, mais la connexion réseau étant ce qu’elle était, on n’avait pas d’autre information dessus que la carte topo — ce qui, pour un ancien géomètre, devrait théoriquement suffire. Et, ayant déjà toutes les peines du monde à utiliser le GPS dans Paris, je ne sais absolument pas l’utiliser en randonnée.

Dans la vraie vie, on n’a jamais trouvé le départ du sentier — si sentier il y avait — malgré trois passages voiture à l’extrême ralenti, du coup on s’est rabattu sur une autre balade que l’on avait déjà faite, et où on (je) s’est perdus aussi.

Mais ça fait partie du charme des Arbailles, ce côté mystérieux et sauvage, plus encore que la mythique Brocéliande bien plus fréquentée et « civilisée » si on peut dire.

Pour ce dolmen, il était à vingt mètres de la départementale, signalé par une pancarte, du coup même moi je l’ai trouvé.

Dolmen d’Ithe 1
Forêt des Arbailles, août 2020