Bannière cafcom.net

Accueil > Ces petites choses > Cagouille blues

Cagouille blues

Publié le 27 septembre

J’ai un immense respect pour les photographes animaliers (je crois qu’ils préfèrent qu’on les appelle photographes nature) comme mes copains Herri ou Patrice.

Moi je n’aurais jamais la patience, de me planquer pendant des plombes sous une bâche ou les pieds dans l’eau, pour faire des photos de piaf ou de cerf. Ce qui me fait d’autant plus apprécier celles des autres.

Mais quand même, j’aime bien de temps en temps, faire de la photo animalière. Les chats, déjà, et puis les escargots, aussi. Chez nous on dit les cagouilles (Charentes) ou les lumas (Poitou, Vendée). C’est débonnaire, peu dangereux, et tranquille, une cagouille. Ma grand-mère les attrapait dans son jardin pour les cuisiner au beurre d’ail, c’est délicieux ; enfin, ça a surtout le goût du beurre et de l’ail. Alors nous on va juste les relâcher près de la voie ferrée, là où elles ne boufferont pas nos roses trémières.

Cagouille
Tonnay-Charente, août 2020