Bannière cafcom.net

Accueil > Haute-Soule > Arbailles

Arbailles

27 mars 2019

Quand je faisais de la photo autrefois, avec des vrais tirages au sélénium, des expos et tout (je n’en ai pas fait tant que ça remarquez des expos, juste assez pour me faire quelques copains, et comprendre que même avec des cheveux longs et un Leica en sautoir je ne serais jamais Jeanloup Sieff) je trouvais très snob de refuser de légender et de parler de mes photos, en expliquant doctement qu’une photo doit parler d’elle-même, et que si on doit mettre des mots pour la rendre intéressante, c’est pas une bonne photo. Ce qui en soi est déjà une longue phrase passablement prétentieuse et sous-entendait que mes photos étaient de bonnes photos qui parlaient d’elles-mêmes.

J’ai un peu évolué sur la question parce que je ne suis plus un jeune snob, plutôt un vieux, avec tendance au radotage.

Mais sur cette photo, j’ai beau chercher, je ne trouve vraiment rien à dire. Pas pris un clou dans le pied en tournant autour, pas cassé l’appareil, pas perdu le chien, pas l’orage du siècle cinq minutes après, pas développé le film dans le fixateur, rien.

Une grange écroulée dans les Arbailles.

Arbailles
2009